Affiche Fête du Conte MM 2022.jpg

Samedi 24 septembre

10 h

anne r. conteuse.jpg

Anne Richardier et Françoise Goigoux, scène partagée, à partir de 3 ans.

françoise g. conteuse.jpg

11 h 30

Souffle des meres credit Valerie Dumas.jpg

Les Virevolantes,
Le souffle des mères.

Lire la description du spectacle

VisuelVirevolantes - Copie1.jpg

14 h 30

LaycercleMD.jpg
Jihad 2 Patrick Lescure Jac.jpg

 Layla Darwiche, Jihad Darwiche, Kamel Guenoune,

scène partagée

16 h 

LFDM 1.JPG

Jany Neveux,
Contes d'Humanité.

Lire la description du spectacle

17 h 30

IMG-1490.JPG

20 h 30

Scène partagée avec toute la gang

22 h 15

Spectacle de feu de la compagnie Ersa Malombrina

Entre chien et loup    Lire la description du spectacle

2021-09-15 _ Le Puy-en-Velay - Roi de l'oiseau (7).jpg

Crédit photo capturemonde Clément Magnin

2021-09-15 _ Le Puy-en-Velay - Roi de l'oiseau (12).jpg

Crédit photo capturemonde Clément Magnin

2021-09-15 _ Le Puy-en-Velay - Roi de l'oiseau (24).jpg

Crédit photo capturemonde Clément Magnin

En cas de pluie, le spectacle de feu sera annulé et remplacé par la scène partagée qui se poursuivra jusqu'à ce qu'il n'y plus de spectateur.

Dimanche 25 septembre

10 h

_MG_0600.jpg
manu m. conteur.jpg
DSC_0083.JPG

 Jean-Pierre Armand, Emmanuel Mappus, Alain Ayme avec René Forot - musique cajun, scène partagée à partir de 5 ans

11 h 30

affiche_final réduite.jpeg

Nathalie Thibur,
Une perle dans la chaussure

Lire la description du spectacle

2.jpg

14 h 

Patric R. conteur.jpg

Patric Rochedy et Bernard Barbier, scène partagée.

IMG_8469.JPG

15 h 30

Jihad 2 Patrick Lescure Jac.jpg

Jihad et ses invités.

00119.jpg

Avec la présence de Norédine Mézouad

Gîte de la Chaponie

(point GPS = latitude : 44°59’58 » N ; longitude : 03°51’25 » E)

À partir du Puy-en-Velay, prendre direction Aubenas (RN88).

Au bout de 4,8 km traverser le village Les Baraques,

à la sortie du village prendre à droite direction St Christophe sur Dolaison.

600 m plus loin, après la dernière maison sur la droite, prendre la petite route à droite, à travers champs (direction La Chaponade – gîte La Chaponie) jusqu’au lieu-dit « La Chaponade ».

A la 3e et avant-dernière maison, vous êtes en Chaponie !

Business Title

En juin 2021, un des pères fondateurs de l'association "Contes al Païs" nous a quitté pour le monde qui nous attend tous, à moins qu'il ne soit déjà revenu sous une forme différente dans cette nature ou peut-être sur une autre planète mais, en tous cas, devant tant d'incertitudes, on sait juste de manière certaine qu'il est resté dans les mémoires de plusieurs d'entre nous.
Avant le grand départ, il nous avait demandé d'utiliser une partie de l'argent sur le compte de l'association pour faire un festival de contes.
C'est dans le respect de sa volonté que nous commençons à organiser "La Fête du Conte Michel Masclet".  Pour l'année 2022, la fête recevra les conteurs qui ont bien connu Michel.
                                                                      ( à suivre )

Rencontre de Michel Masclet sur les chemins des contes.

 

Sur les chemins des contes, il y a des maisons qui peuvent nous accueillir et dans ces maisons sur les chemins des contes, on peut rencontrer ses habitants et même, parfois, s'en faire un domicile. En Haute-Loire, il y a, au moins, deux maisons sur les chemins des contes, une maison qui s'appelle « Konsl'diz » et une maison qui est devenu pour moi un domicile « Contes al Païs ».

 

Le premier habitant que j'ai rencontré dans la maison « Contes al Païs », c'est le cousin de René Big Gun Forot, mon puissant partenaire de scène à l'époque. Que de bons souvenirs, le cousin de la force tranquille René Forot, c'est cet homme moins tranquille qui exploite son hyperactivité à mille réalisations, Patric Rochedy.

 

Festival « Contes Vagabonds » sûrement le premier événement ou un des premiers de l'association « Contes al Païs », j'étais avec René pour participer à une soirée qui réunissait plusieurs conteurs et conteuses. Je prends une chance sur la date avec le risque de me tromper, 2007. Après le show, j'ai discuté longtemps avec un des organisateurs qui s'était occupé d' amener les snacks pour restaurer les artistes. Il m'en avait raconté ben des affaires, son service militaire et j'en passe avec le vin et le saucisson, la soirée s'est étirée, c'était Michel Masclet que je venais de rencontrer.

 

2008, ma première participation à « La Marche des Conteurs », qui est devenue ce qu'elle est devenue mais qui est quand même un fruit sorti du jardin « Contes al Païs ». Les meilleurs conteurs étaient là, mais aussi les moins bons, c'était dans les premières valeurs de « La Marche des Conteurs » de faire côtoyer les petits avec les grands comme dans une bonne famille où l'entraide et le bienfait mutuel sans jugement profitent à tous. Les plus jeunes dans le métier apprennent des plus anciens et ces derniers peuvent transmettre leur savoir pour que le métier perdure puisque personne n'est éternel. Je pense que c'est la première fois que je suis allé à Coubladour, chez Michel, c'était pour moi le point de rendez-vous le plus proche etnous sommes allés chercher l'autobus que Michel allait conduire pendant tout le périple. Organisateur, chauffeur de bus, trésorier et j'en passe, Michel, à cette époque se consacrait au « conte » sans raconter lui-même.

 

Et les stages organisés pour aider les braves aventuriers de la parole dans leurs difficultés rencontrées sur leur chemin, c'est après bien des années à aider les conteurs que Michel s'est enfin mis lui-même à l'art de raconter. Il a dû un jour comprendre que c'est en forgeant que l'on devient forgeron et c'est pareil pour raconter.

 

Si la réalité avait suivi les rêves de Michel, il y aurait eu une semaine de conte par mois dans tout le Puy-en-Velay. Il y a quand même eu un mardi par mois dans un lieu qui nous paraissait incompatible avec le conte, le bar « La Main O Fût ». Si dans les grands festivals, le public vient aux conteurs, avec Michel et « Contes al Païs », ce sont les conteurs qui sont allés vers le public. Un public qui ne connaissait pas notre travail, qui l'a découvert, qui l'a apprécié. C'était l'idée de Michel, aller donner là où on ne sait pas ce qu'on a à donner, des histoires tout simplement comme ça s'est fait depuis la nuit des temps. Et c'est à « La Main O Fût » qu'on a eu la chance de rencontrer une personne qui nous est maintenant précieuse pour l'organisation des événements et l'administration de l'association, Audrey, qui a été très proche de Michel.

 

Voilà, personne n'est éternel comme je dis plus haut, c'est brutal mais c'est comme ça. Après la mort, tout ce qu'il reste de nous, c'est ce que l'on a donné. Merci à ceux qui ont lu mon petit mot et ceux qui veulent laisser leur mot personnel sur cette page peuvent envoyer leurs textes à mon adresse ou celle de « Contes al PaÏs » d'ici à ce qu'on puisse tous se rencontrer à la « Fête du Conte Michel Masclet »

 

 

Alain

Un rat de bibliothèque ?
Oh que non !
Et pourtant même s'il travaille à la Bibliothèque de prêt de la Haute-Loire il n'a rien d'un rat de
bibliothèque. Cependant c'est une mine de savoir que cet homme là.
A le voir il a parfois tout d'un nounours de la campagne. Barbe de trois jours en folie, trapu et
fringué souvent comme l'as de pique, si vous le croisez sans le connaître il y a peu de chances
que votre œil l'entr'aperçoive.
Mais si vous prenez le temps...
Le temps d'une balade par exemple.
Partez en sa compagnie au long des chemins. Vous ne ferez pas trois pas avant qu'il ne
s'arrête devant une herbe que vous auriez écrasée sans le savoir. Et là, il vous en parlera de
long. Et la machine sera lancée...
De ce point là vous partirez dans des mondes variés suivant la planète que fréquente votre hôte
en ces heures là. D'histoires de plantes, de savoirs si magiques qu'il aurait été brûlé pour moins
que rien il y a quelques siècles, en passant par les traditions vivantes ou cachées du pays que
vous traversez.
Fils de boulanger ponot (les ponots sont les habitants du Puy en Velay), paysan
cultivateur de plantes médicinales en agrobiologie (label SIMPLES s'il vous plaît), conducteur
de bus de livres de la BDP 43, il est un magnifique raconteur d'histoires, un passeur de savoirs.
Du monde qui l'entoure il connaît la vie et ses secrets, et son jardin, s'il ne se visite pas
forcément est toujours ouvert à celui ou celle qui saura frapper à la porte sensible.
Un vrai jardin d'amoureux des plantes. Il en pousse de partout, elles s'échappent, visitent les
voisines, se réjouissent de la venue du jardinier qui est aux petits soins pour elles. Le grenier
aussi est une antre magique pour peu que vous ayez le nez clair. Les plantes vous embaument
sous un ciel de poutres d'une grange qui a du abriter de quoi nourrir des troupeaux
immémoriaux et des amours de bergères rieuses. Le séchoir, les sacs qui s'entassent, le vieux
coupe ortie qui a repris du service, la batteuse reconvertie, l'arsenal de faucilles à ramasser ces
plantes qui vous charment, tout ça vous regarde avancer avec les précautions d'un lion en
territoire inconnu, affolé par les odeurs qui vous basculent dans un passé paysan que vous
n'avez peut-être pourtant pas connu...
Quant à lui, s'il est toujours débordé, en retard de quelques heures sur les affaires en
cours, il sait le temps du partage et le pratique en artiste.
Et puis, trésor à vous révélé, vous pourrez repartir les bras chargés de sachets de plantes,
d'huiles de massage ou de soin et aussi de ses petits vins qu'il concocte à base d'estragon, de
sauge, de gentiane et autres délicates plantes par lui cultivées ou ramassées avec grand soin...
Poussez la porte...et vous saurez, si vous l'ignorez encore, qu'au pays des volcans,
autour d'un bon verre de vin ou d'une infusion, par exemple, il se raconte encore bien des
histoires et que le temps béni de l'hospitalité a de beaux jours devant lui.

Son nom ? Michel Masclet.

Patric Rochedy (2012)

De l’implication de Michel dans la filière des Plantes
• En 1982 : Il suit la formation organisée par « La Pensée Sauvage » sous
l’égide du CEFRA (Centre d’Études et de Formation Rurales) du Puy en
Velay.
• Il participe au rassemblement des producteurs de plantes (Cévennes,
Massif central, Alpes de Provence, Pyrénées), organisé par « La Pensée
Sauvage » à Lasalle dans le Gard, aboutissant à la création du syndicat
SIMPLES (Syndicat Inter Massifs pour la Production et l’Économie des
Simples).
• En 1989 : Il adhère à la Coopérative « Biotope des Montagnes » dont il
devient cogérant durant plusieurs années, chargé plus particulièrement des
relations avec les salarié.es. Amélioration du fonctionnement en
autogestion, réflexions sur les prix d’apports, participation aux travaux
d’aménagement...
Pendant une quarantaine d’années, Michel aura non seulement été un
producteur-cueilleur mais aussi un actif défenseur de la filière des plantes
aromatiques et médicinales.
Il a participé aux nombreux combats pour la reconnaissance d’une production
agrobiologique en montagne de très haute qualité et éthique.
Il a été solidaire pour le procès « Montagne » intenté contre notre ami Michel
Cartal à Yssingeaux, ayant permis la modification d’application de la loi.
Puis le très long procès de la « Prêle » intenté par la Répression des fraudes
contre Biotope, gagné en appel après 7 années de procédure.
Merci d’avoir su partager ta passion et pour ton implication généreuse et toujours bienveillante.

Ses amis producteurs.